Cas n°1

Les faits

Pendant la procédure de divorce, un époux communique des mails que son épouse avait échangés avant leur séparation sur un site des rencontres.

L’épouse demande le rejet de ces pièces estimant qu’il s’agit d’une atteinte à sa vie privée et au secret des correspondances.

Ce que dit le juge

Si l’épouse n’a pas installé de mot de passe sur son ordinateur ou smartphone personnel ou si ce mot de passe est connu de son époux : il n’y a pas fraude.

Si l’ordinateur est familial est utilisé par les époux, même s’il y a un mot de passe, le juge a tendance à considérer qu’il n’y a pas fraude car cela concerne la vie privée du couple et pas uniquement l’intimité de l’un des partenaires.

Cas n°2

Les faits

Une épouse communique des lettres reçues par son époux au domicile familial adressées au seul nom de l’époux.

Ce que dit le juge

Si ces lettres permettent d’établir une faute de l’époux alors elles sont recevables sur le fondement du droit à la preuve.

Cas n°3

Les faits

Lors d’une conversation téléphonique, l’une des parties est enregistrée sans le savoir. Cet enregistrement est ensuite produit dans la procédure.

Cas également d’une partie filmée sans son consentement et vidéo ensuite produite au cours du procès.

Ce que dit le juge

Si ces enregistrements sont indispensables pour prouver les faits (cas des violences intrafamiliales) et ne portent pas une atteinte disproportionnée à la vie privée, alors ils sont recevables sur le fondement du droit à la preuve.

 

Ce qu’il faut retenir

Il est interdit de produire en justice un élément de preuve obtenu par violence ou par fraude.

Le juge opère un contrôle de proportionnalité entre le droit à la vie privée et le droit à la preuve

L’idée directrice : l’atteinte à la vie privée ne doit pas être disproportionnée.

(1) Cour de cassation 1ière civile, 5 avril 2012, n°11-14177

https://www.legifrance.gouv.fr/juri/id/JURITEXT000025662234?page=1&pageSize=10&query=11-14177&searchField=ALL&searchType=ALL&sortValue=DATE_DESC&tab_selection=juri&typePagination=DEFAULT

 (2) CEDH 7 sept.2021 n°27516/14

https://hudoc.echr.coe.int/fre#{« itemid »:[« 001-211781 »]}

 

Autres publications

Il n’y a pas d’âge pour avoir un avocat

l'enfant a le droit d'être assisté par un avocat et a le droit de le choisir, même sans l'accord de ses parents les avocats protègent et défendent les droits et intérêts des enfants, de tous les enfants qu'ils soient victimes, auteurs ou témoins ⚠️l’avocat est celui...

La nouvelle audience de règlement amiable

L'audience de règlement amiable dite ARA entrée en vigueur depuis 1ier novembre 2023 quand à lieu cette audience❓👉 en cours de procès : un juge doit être déjà saisi👉 dans les litiges qui concernent des droits dont les parties ont la libre disposition 👉à la demande des...

Succession : distinguer cadeau et don manuel

les faits : de le leur vivant, les parents de Paul ont régulièrement donné de l’argent, fait des cadeaux  à son frère/sa sœur. ⚰️ ouverture de la succession, demande de Paul : il s’agit de donations déguisées qui doivent être rapportées au moment de la succession....

Droit et Handicap

Droit et Handicap : première édition à Bordeaux le 17 octobre 2023 Les Avocats, l'Ecole Nationale de la Magistrature et la Mairie de Bordeaux se sont associés pour organiser la première édition sur les droits des personnes qui souffrent d'un handicap : comprendre les...

Conjuguer secret médical et dénonciation de violences

Médecins et professionnels de santé arrêtez d’avoir peur de dénoncer les violences intrafamiliales. Comment concilier secret médical et obligation de signaler ? 👩‍⚕️👨🏻‍⚕️quel médecin n'a pas rencontré dans sa pratique professionnelle des enfants et des adultes...

Protéger le patrimoine de l’enfant mineur

Le patrimoine du mineur est obligatoirement géré par ses représentants légaux donc ses parents dans la plus part des cas sauf à désigner un administrateur en cas de conflits d'intérêts entre le mineur et ses parents. De leur vivant, les parents peuvent désigner un...

avocat-specialiste

2, rue Jean Bonnardel - Immeuble le Topaze Bât B, 33140 VILLENAVE D'ORNON

121, cours d'Alsace et Lorraine, 33000 BORDEAUX

05 56 75 40 74

PRENDRE RDV

EN LIGNE

PREMIEr CONTACT

15 MINUTES GRATUITES