Donner de son vivant à ses petits-enfants

5 Déc, 2022

Mes enfants ont un travail, une bonne situation et je voudrais donner à mes petits-enfants pour les aider dans leurs études ou à s’installer dans la vie.

Je n’ai plus de contact aves mes enfants mais je souhaite aider mes petits-enfants.

Mes petits-enfants travaillent dans mon entreprise, comment leur léguer ?

Comment léguer mon patrimoine sans payer trop d’impôts ?

Autant de questions que se posent de nombreux retraités. Voici quelques pistes pour gâter ses petits-enfants tout en respectant les règles de succession :

LES CADEAUX

Lors des grandes occasions (anniversaire, mariage, naissance, diplôme, etc.), les grands-parents peuvent offrir de très jolis cadeaux à leurs petits-enfants : voiture, bijou, argent, parts sociales….

L’avantage de ces présents d’usage :  ils sortent de la succession et ne sont pas  imposables au titre des droits de donation à condition que leur montant soit proportionné à votre patrimoine.

LE DON FAMILIAL DE SOMME D’ARGENT

1. Chaque grand-parent peut donner jusqu’à 31 865 € tous les 15 ans à ses petits-enfants en échappant à toute fiscalité. Le grand-parent  doit être âgé de moins de 80 ans et le bénéficiaire doit être majeur. Ce don doit être déclaré au fisc.

2. En plus, chaque grand-parent peut faire une donation aux petits-enfants en bénéficiant d’un abattement de frais de 31 865 €.

Cet abattement peut s’appliquer en une seule ou en plusieurs fois tous les 15 ans.

Ainsi, si l’abattement n’a pas été utilisé en totalité lors d’une première donation, vous pouvez utiliser le solde encore disponible pendant une période de 15 ans.

Ces dispositions sont applicables que le bénéficiaire soit majeur ou mineur.

3. Cumul possible :

exemple: un petit-enfant majeur peut recevoir de son grand-père de moins de 80 ans un total de 63 730 € en exonération de droits :

  • 31 865 € au titre de l’exonération des dons familiaux de somme d’argent

et

  • 31 865 € seuil au dessous duquel le don manuel n’est pas imposé.

même chose de la part de sa grand-mère.

LA DONATION -PARTAGE TRANS GENERATIONNELLE 

La règle est la suivante : les biens donnés aux petits-enfants sont prélevés sur la part de réserve héréditaire de l’enfant donc concrètement de leur parent.

Ce qui est transmis aux petits-enfants est retiré aux enfants. La loi impose donc d’obtenir l’accord du parent (donc votre enfant) pour une telle donation.

A l’intérieur de ce schéma, vous pouvez répartir vos biens à votre guise et privilégier (ou exclure) certains de vos enfants ou de vos petits-enfants.

L’avantage est que les biens transmis ne sont pas « rapportables » à la succession. A votre disparition, les bénéficiaires n’auront donc pas de comptes à rendre aux autres héritiers.

LA DONATION DEMEMBREE

Ce dispositif consiste à séparer l’usufruit d’un bien immobilier (droit de l’habiter et de le louer) de la nue-propriété (propriété du bien). Vous pouvez par exemple transmettre l’usufruit d’une maison à vos enfants et la nue-propriété à vos petits-enfants.

L’ASSURANCE-VIE 

C’est le produit financier idéal pour transmettre de l’argent à un tiers hors succession. Le montant exonéré peut atteindre 152 500 € par bénéficiaire pour les versements effectués avant vos 70 ans. Au-delà de cet âge, la limite est à 30 500 €.

Attention, les héritiers peuvent contester le contrat si les primes payées sont manifestement excessives ou si contrat d’assurance a été souscrit délibérément pour déshériter certaines personnes.

Mon cabinet reste à votre écoute pour vous conseiller et choisir l’option la plus conforme à vos intérêts et à ceux que vous aimez.

Autres publications

Droit et Handicap

Droit et Handicap : première édition à Bordeaux le 17 octobre 2023 Les Avocats, l'Ecole Nationale de la Magistrature et la Mairie de Bordeaux se sont associés pour organiser la première édition sur les droits des personnes qui souffrent d'un handicap : comprendre les...

Conjuguer secret médical et dénonciation de violences

Médecins et professionnels de santé arrêtez d’avoir peur de dénoncer les violences intrafamiliales. Comment concilier secret médical et obligation de signaler ? 👩‍⚕️👨🏻‍⚕️quel médecin n'a pas rencontré dans sa pratique professionnelle des enfants et des adultes...

Protéger le patrimoine de l’enfant mineur

Le patrimoine du mineur est obligatoirement géré par ses représentants légaux donc ses parents dans la plus part des cas sauf à désigner un administrateur en cas de conflits d'intérêts entre le mineur et ses parents. De leur vivant, les parents peuvent désigner un...

Mariage à l’étranger, comment divorcer en France?

Marié(e) à l'étranger ou marié(e) avec un étranger, si vous résidez en France il est toujours possible de divorcer en France même si vous n'avez pas la nationalité française. exemple : une femme marocaine qui habite en France depuis plus d'un an peut divorcer en...

Lutte contre les violences faites aux enfants

Des violences trop souvent tues.   🔺 constat : un enfant meurt tous les 5 jours tué par l'un de ses parents, la majorité étant âgée de moins d'un an. 10% des enfants sont en danger : violences psychologiques, violences physiques, violences au sein du couple,...

Participation du Cabinet à la Nuit des Relais

La Nuit des Relais c'est LA course festive et solidaire qui a pour objectif de collecter des dons pour lutter contre les inégalités et faire progresser les droits des femmes. C'est à la fois un défi sportif et un défi solidaire. Le 8 juin 2023, à Darwin, 90 équipes,...

Famille et Patrimoine : un droit en mouvement

Le droit de la famille et du patrimoine nous concerne tous, à tous les stades de la vie, avant naissance et après notre mort, et quel que soit notre statut social. C'est un droit en perpetuel mouvement car depuis quelques années, les lois et réformes se multiplient et...

avocat-specialiste

2, rue Jean Bonnardel - Immeuble le Topaze Bât B, 33140 VILLENAVE D'ORNON

121, cours d'Alsace et Lorraine, 33000 BORDEAUX

05 56 75 40 74

PRENDRE RDV

EN LIGNE

PREMIEr CONTACT

15 MINUTES GRATUITES