C’est quoi l’indemnité d’occupation ?

2 Déc, 2021

Prenons le cas d’un couple, marié ou non, qui est propriétaire en commun d’une maison/d’un appartement : suite à la séparation,  l’un continue d’occuper seul le bien immobilier; il est en principe redevable d’une indemnité d’occupation.

Ce peut être aussi le cas dans une succession: l’un des héritiers habite à titre exclusif dans le bien indivis; il peut alors être débiteur envers la succession d’une indemnité d’occupation.

Comment est calculée l’indemnité d’occupation ?

Le juge se base sur la valeur locative du logement.

Il est d’usage d’appliquer un abattement de 20 à 30% en fonction de l’état du bien et pour tenir compte de la précarité de l’occupation car à terme l’époux sera contraint de partir car il n’a pas de contrat de bail qui le protège.

Si les époux sont propriétaires à 50% chacun, l’époux qui doit l’indemnité d’occupation ne paye pas la totalité de l’indemnité mais 50% correspondant à sa quote-part de propriété.

Exemple : soit une valeur locative de 1000 euros; Indemnité d’occupation due : 1000 – 20% / 2 = 400 euros par mois

 

Quand demander l’indemnité d’occupation ?

Pendant la procédure de divorce : le juge détermine si l’époux qui reste dans la maison l’occupe à titre gratuit – dans ce cas pas d’indemnité d’occupation due –  ou à titre onéreux – indemnité d’occupation alors due.

Après le prononcé du divorce : l’ex-époux qui continue à jouir privativement du bien commun et donc qui reste dans la maison, occupe ce bien à titre onéreux et doit payer une indemnité d’occupation.

Attention à la prescription : l’ex-époux qui souhaite demander une indemnité d’occupation doit agir dans les cinq ans qui suivent le prononcé définitif du divorce.

Quand est payée l’indemnité d’occupation ?

L’indemnité d’occupation n’est pas payée au fur et à mesure de l’occupation. C’est une somme globale qui sera payée au moment de la liquidation-partage des intérêts patrimoniaux du couple.

Conseil : rester dans le bien n’est pas toujours un bon calcul car à terme le montant de l’indemnité d’occupation va être important et réduire d’autant vos droits dans la liquidation.

Exemple :

  • une maison est évaluée à 200
  • l’ex-époux qui continue d’occuper la maison doit une indemnité d’occupation qui lui semble virtuelle puisqu’il ne la paye pas tous les mois
  • au moment de la vente, cet époux compte récupérer la moitié du prix de vente soit 100
  • si cet époux a occupé seul la maison commune pendant 5 ans et que l’indemnité d’occupation est évaluée à 40 par an, au moment de la vente il doit 5 ans X 40/2 = 100
  • conclusion, au moment de la vente cet ex-époux va récupérer 0.

 

Je vous renvoie à mon précédent article : comment sortir d’une indivision? https://avocatcompainlecroisey.com/comment-sortir-dune-indivision

 

 

Autres publications

Droit de la Famille en Europe

En ma qualité d'avocat spécialiste en droit de la famille, j'interviens au colloque droit de la famille et droit européen organisé par le Barreau de Bordeaux et la Cour d'appel de Bordeaux avec l'intervention du réseau judiciaire européen. Au-delà des couples mixtes,...

Encadrement des loyers à Bordeaux

Depuis le 15 juillet 2022, les loyers des logements mis en location sur Bordeaux doivent respecter des valeurs de référence fixées chaque année par arrêté préfectoral. (1) (2) Cette nouvelle obligation s'applique aux baux signés à compter du 15 juillet 2022 : 1ère...

COVID : fin de l’état d’urgence sanitaire

La loi du 30 juillet 2022 a mis fin aux régimes d'exception de lutte contre l'épidémie mais prévoit la possibilité d'imposer aux personnes de plus de 12 ans la présentation d'un test COVID négatif lorsqu'elles voyagent depuis l'étranger vers la France ou vers la...

Seniors et droit à l’autonomie

Le Barreau de Bordeaux a organisé le 16 juin 2022 un colloque sur le droit à l'autonomie des seniors. En ma qualité d'avocat spécialiste et membre de l'Institut de défense et de protection des seniors, j'ai présenté les outils juridiques permettant d'anticiper et vous...

Hospitalisation et soins psychiatriques sans consentement

Depuis 2011, j'interviens aux côtés des personnes vulnérables et de leur famille pour faire valoir leurs droits en cas d'hospitalisation et soins psychiatriques sous contrainte donc sans consentement. J'ai assisté à ce colloque organisé en partenariat avec l'école...

L’état de la justice en France

Retrouvez mon article famille je vous tais dans le troisième numéro de la revue des libertés fondamentales du Barreau de Bordeaux consacré à l'état de la justice en France en 2022. Un constat sans appel, la justice va mal : - les prisons sont surpeuplées, - les délais...

La justice restaurative

La justice retaurative intervient en complément de la justice pénale et permet à des auteurs et des victimes d'infractions d'échanger sur les répercussions de l'acte. Auteurs et victimes se retrouvent dans un lieu sécurisé en présence d'un tiers neutre et formé. Il ne...

avocat-specialiste

2, rue Jean Bonnardel - Immeuble le Topaze Bât B, 33140 VILLENAVE D'ORNON

37, rue de Saint Genès, 33000 BORDEAUX

05 56 24 62 11

PRENDRE RDV

EN LIGNE

PREMIEr CONTACT

15 MINUTES GRATUITES