Un site de rencontres peut-il encourager l’adultère ?

10 Jan, 2021

Vous vous rappelez peut être qu’en 2015, un site américain de rencontres en lignes a publié des articles et collé des affiches sur les autobus, à Paris et en Ile-de-France, où était dessinée une pomme croquée accompagnée du slogan : « Le premier site de rencontres extra-conjugales » et vantant  « l’amanturière », « la femme mariée s’accordant le droit de vivre sa vie avec passion ».

La Confédération nationale des associations familiales catholiques a saisi la justice pour faire interdire les publicités de ce site faisant  la promotion de l’infidélité et des relations extra conjugales. La CNAFC estime que le devoir de fidélité comporte une dimension sociale relevant de l’ordre public de protection et que la publicité ne doit pas cautionner  des comportements illicites ou antisociaux.

Aux termes de la loi (article 212 du code civil), l’obligation de fidélité est l’une des obligations du mariage. Elle n’est imposée qu’aux époux mais pas aux concubins ni aux partenaires d’un pacte civil de solidarité. L’adultère constitue une faute civile qui peut conduire au prononcé du divorce pour faute. Les juges apprécient strictement voire sévèrement le devoir de fidélité allant jusqu’à juger que l’adultère, même postérieur à la séparation, même postérieur à l’ordonnance de non conciliation qui autorise les époux à vivre séparément, constitue une violation grave et renouvelée des devoirs et obligations du mariage justifiant un divorce pour faute. (Cass. 2ième Civ. 4 juin 1997 n°95-19401; 1ière Civ. 9 juillet 2008 n°07-19714 ; 1ière Civ. 4 mai 2011 n°10-17019 ;Cass. 1ière Civ. 9 nov. 2016 n°15-27968).

Dans l’affaire du site de rencontres, la Cour de Cassation retient que l’adultère ne peut être invoqué que par un époux contre l’autre et non par un tiers. Les associations familiales catholiques ne sont donc pas recevables à invoquer le devoir de fidélité pour demander une interdiction légale de la publicité pour des rencontres extra-conjugales à des fins commerciales. La Cour de cassation retient en conséquence que les publicités litigieuses ne peuvent pas être légalement interdites sur le fondement de l’obligation de fidélité entre époux.

La Cour de cassation constate qu’en toute hypothèse les publicités litigieuses ne contiennent aucune photo qui pourrait être considérée comme indécente et n’utilisent pas de vocabulaire susceptible de choquer les enfants. Elle estime que, même si les publicités télévisuelles en cause peuvent heurter les convictions religieuses de certains spectateurs, en faisant la promotion de l’adultère au sein de couples mariés, les interdire porterait une atteinte disproportionnée au droit à la liberté d’expression garanti par l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme.

Ainsi, dans le même temps, le juge nous dit que la liberté d’expression permet la promotion de l’adultère mais que l’adultère est une faute civile légitimant un divorce pour faute et une condamnation à des dommages intérêts.

L’adultère est sanctionné mais promouvoir l’infidélité n’est pas interdit ! N’y-a-t-il pas un paradoxe ???

Cour de Cass. 1 Civ. 16 décembre 2020 n°19-19387

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres publications

Donner de son vivant à ses petits-enfants

Mes enfants ont un travail, une bonne situation et je voudrais donner à mes petits-enfants pour les aider dans leurs études ou à s'installer dans la vie. Je n'ai plus de contact aves mes enfants mais je souhaite aider mes petits-enfants. Mes petits-enfants travaillent...

Journée droits du patient : le cancer et moi

Le Barreau de Bordeaux, en partenariat avec l'Odre des Médecins de la Gironde, l'Agence Régionale de Santé Nouvelle Aquitaine et la Ligue contre le cancer, a organisé le 25 novembre 2022 la sixième édition de la journée droits du patient : le cancer, de l'annonce à la...

Sortie du territoire d’un enfant mineur

L'enfant mineur peut sortir du territoire avec l'un de ses parents sans l'autorisation de l'autre parent même séparé, sauf exception. Si vous craignez un enlèvement, vous pouvez recourir en urgence à une procédure d'opposition de sortie du territoire (OST). La demande...

Parents séparés : voyager avec son enfant

Dès sa naissance l'enfant a le droit d'avoir une carte d'identité et/ou un passeport. Le mineur ne peut pas être inscrit sur le passeport de ses parents : il doit avoir son passeport personnel. Chaque parent titulaire de l'autorité parentale, même séparé, peut...

Les femmes et la justice

Retrouvez mon article sur l'ordonnance de protection des femmes et enfants victimes de violences intrafamiliales, dans le numéro de la revue des libertés fondamentales consacré aux femmes et la justice. (1) Très heureuse de défendre la liberté, l'égalité, le respect...

Droit de la Famille en Europe

En ma qualité d'avocat spécialiste en droit de la famille, j'interviens au colloque droit de la famille et droit européen organisé par le Barreau de Bordeaux et la Cour d'appel de Bordeaux avec l'intervention du réseau judiciaire européen. Au-delà des couples mixtes,...

Encadrement des loyers à Bordeaux

Depuis le 15 juillet 2022, les loyers des logements mis en location sur Bordeaux doivent respecter des valeurs de référence fixées chaque année par arrêté préfectoral. (1) (2) Cette nouvelle obligation s'applique aux baux signés à compter du 15 juillet 2022 : 1ère...

avocat-specialiste

2, rue Jean Bonnardel - Immeuble le Topaze Bât B, 33140 VILLENAVE D'ORNON

37, rue de Saint Genès, 33000 BORDEAUX

05 56 75 40 74

PRENDRE RDV

EN LIGNE

PREMIEr CONTACT

15 MINUTES GRATUITES