Couple non marié, séparation et bien immobilier : le partenaire qui a réalisé des travaux ou qui a remboursé plus le crédit a-t-il droit à une indemnisation ?

25 Juin, 2021

Lorsque deux partenaires non mariés achètent à leurs deux noms une maison ou un appartement qui est leur résidence principale, ce bien immobilier est qualifié de bien indivis. Au moment de la séparation, les partenaires vont bien souvent faire les comptes et l’un d’eux va réclamer à l’autre une somme d’argent aux motifs qu’il a réalisé des travaux dans le bien et donc apporté une plus-value ou qu’il a payé seul ou remboursé plus le crédit souscrit à deux.

Les juges estiment que l’activité personnelle de l’un des partenaires co-indivisaire ne peut pas être assimilée à une dépense d’amélioration ce qui signifie que le partenaire qui a passé ses soirées et ses week-ends à faire des travaux dans la maison ne peut pas demander une indemnisation de son travail au moment de la séparation. (1)

En cas de concubinage, si l’un a remboursé le crédit souscrit à deux et que l’autre a payé les courses alimentaires et les dépenses du quotidien, celui qui a payé le crédit ne peut pas davantage réclamer une créance au moment de la séparation car la participation des partenaires s’analyse en une contribution aux charges du ménage. En cas de différence de revenus entre les concubins, je vous conseille de ne pas acheter le bien immobilier à 50-50 mais de prévoir une répartition différente des quotes parts de propriété. Vous pouvez également conclure un contrat d’indivision ou un contrat précisant ce que chacun doit payer et les comptes au moment de la séparation. A défaut, le juge présumera que la volonté commune était de partager les dépenses de la vie courante sans reddition de compte et donc sans créance. (2)

En cas de PACS, le raisonnement est le même et ce d’autant que la loi prévoit que les partenaires s’engagent à une vie commune ainsi qu’à une aide matérielle et une assistance réciproque. Si les partenaires ne prévoient pas de clause particulière dans le contrat de PACS, l’aide matérielle est proportionnelle à leurs facultés respectives. Ainsi, si un partenaire pacsé a payé plus parce que ses revenus étaient plus importants, il ne pourra donc pas demander une indemnisation au moment de la séparation, sauf clause contraire dans le PACS ou sauf à prouver qu’il a surcontribué aux charges de la vie du couple. (3)

Ce qu’il faut retenir en conclusion c’est l’appréciation des juges qui assimilent de plus en plus le couple non marié au couple marié; les partenaires doivent donc anticiper les conséquences financières d’une séparation surtout au moment de l’achat en commun d’un bien immobilier.

Comment sortir d’une indivision ?

(1) Cass. 1ière Civ 28 mars 2006 n°04-10596; 13 juillet 2016 n°15-21985; 13 décembre 2017 n°16-27830

(2) Cass. 1ière Civ 13 janvier 2016 n°14-29746 ; 7 février 2018 n°17-13979 ; 2 septembre 2020 n°19-10477

(3) Cass. 1ière Civ. 27 janvier 2021 n°19-26140

 

 

 

Autres publications

Droit de la Famille en Europe

En ma qualité d'avocat spécialiste en droit de la famille, j'interviens au colloque droit de la famille et droit européen organisé par le Barreau de Bordeaux et la Cour d'appel de Bordeaux avec l'intervention du réseau judiciaire européen. Au-delà des couples mixtes,...

Encadrement des loyers à Bordeaux

Depuis le 15 juillet 2022, les loyers des logements mis en location sur Bordeaux doivent respecter des valeurs de référence fixées chaque année par arrêté préfectoral. (1) (2) Cette nouvelle obligation s'applique aux baux signés à compter du 15 juillet 2022 : 1ère...

COVID : fin de l’état d’urgence sanitaire

La loi du 30 juillet 2022 a mis fin aux régimes d'exception de lutte contre l'épidémie mais prévoit la possibilité d'imposer aux personnes de plus de 12 ans la présentation d'un test COVID négatif lorsqu'elles voyagent depuis l'étranger vers la France ou vers la...

Seniors et droit à l’autonomie

Le Barreau de Bordeaux a organisé le 16 juin 2022 un colloque sur le droit à l'autonomie des seniors. En ma qualité d'avocat spécialiste et membre de l'Institut de défense et de protection des seniors, j'ai présenté les outils juridiques permettant d'anticiper et vous...

Hospitalisation et soins psychiatriques sans consentement

Depuis 2011, j'interviens aux côtés des personnes vulnérables et de leur famille pour faire valoir leurs droits en cas d'hospitalisation et soins psychiatriques sous contrainte donc sans consentement. J'ai assisté à ce colloque organisé en partenariat avec l'école...

L’état de la justice en France

Retrouvez mon article famille je vous tais dans le troisième numéro de la revue des libertés fondamentales du Barreau de Bordeaux consacré à l'état de la justice en France en 2022. Un constat sans appel, la justice va mal : - les prisons sont surpeuplées, - les délais...

La justice restaurative

La justice retaurative intervient en complément de la justice pénale et permet à des auteurs et des victimes d'infractions d'échanger sur les répercussions de l'acte. Auteurs et victimes se retrouvent dans un lieu sécurisé en présence d'un tiers neutre et formé. Il ne...

avocat-specialiste

2, rue Jean Bonnardel - Immeuble le Topaze Bât B, 33140 VILLENAVE D'ORNON

37, rue de Saint Genès, 33000 BORDEAUX

05 56 24 62 11

PRENDRE RDV

EN LIGNE

PREMIEr CONTACT

15 MINUTES GRATUITES