Couple non marié, séparation et bien immobilier : le partenaire qui a réalisé des travaux ou qui a remboursé plus le crédit a-t-il droit à une indemnisation ?

25 Juin, 2021

Lorsque deux partenaires non mariés achètent à leurs deux noms une maison ou un appartement qui est leur résidence principale, ce bien immobilier est qualifié de bien indivis. Au moment de la séparation, les partenaires vont bien souvent faire les comptes et l’un d’eux va réclamer à l’autre une somme d’argent aux motifs qu’il a réalisé des travaux dans le bien et donc apporté une plus-value ou qu’il a payé seul ou remboursé plus le crédit souscrit à deux.

Les juges estiment que l’activité personnelle de l’un des partenaires co-indivisaire ne peut pas être assimilée à une dépense d’amélioration ce qui signifie que le partenaire qui a passé ses soirées et ses week-ends à faire des travaux dans la maison ne peut pas demander une indemnisation de son travail au moment de la séparation. (1)

En cas de concubinage, si l’un a remboursé le crédit souscrit à deux et que l’autre a payé les courses alimentaires et les dépenses du quotidien, celui qui a payé le crédit ne peut pas davantage réclamer une créance au moment de la séparation car la participation des partenaires s’analyse en une contribution aux charges du ménage. En cas de différence de revenus entre les concubins, je vous conseille de ne pas acheter le bien immobilier à 50-50 mais de prévoir une répartition différente des quotes parts de propriété. Vous pouvez également conclure un contrat d’indivision ou un contrat précisant ce que chacun doit payer et les comptes au moment de la séparation. A défaut, le juge présumera que la volonté commune était de partager les dépenses de la vie courante sans reddition de compte et donc sans créance. (2)

En cas de PACS, le raisonnement est le même et ce d’autant que la loi prévoit que les partenaires s’engagent à une vie commune ainsi qu’à une aide matérielle et une assistance réciproque. Si les partenaires ne prévoient pas de clause particulière dans le contrat de PACS, l’aide matérielle est proportionnelle à leurs facultés respectives. Ainsi, si un partenaire pacsé a payé plus parce que ses revenus étaient plus importants, il ne pourra donc pas demander une indemnisation au moment de la séparation, sauf clause contraire dans le PACS ou sauf à prouver qu’il a surcontribué aux charges de la vie du couple. (3)

Ce qu’il faut retenir en conclusion c’est l’appréciation des juges qui assimilent de plus en plus le couple non marié au couple marié; les partenaires doivent donc anticiper les conséquences financières d’une séparation surtout au moment de l’achat en commun d’un bien immobilier.

Comment sortir d’une indivision ?

(1) Cass. 1ière Civ 28 mars 2006 n°04-10596; 13 juillet 2016 n°15-21985; 13 décembre 2017 n°16-27830

(2) Cass. 1ière Civ 13 janvier 2016 n°14-29746 ; 7 février 2018 n°17-13979 ; 2 septembre 2020 n°19-10477

(3) Cass. 1ière Civ. 27 janvier 2021 n°19-26140

 

 

 

Autres publications

Droit à l’image de l’enfant et vie privée

En moyenne, un enfant apparaît sur 1 300 photographies publiées en ligne avant l’âge de 13 ans si on regroupe ses comptes propres, ceux de ses parents ou de ses proches. La publication sur les comptes des parents d'images, de vidéos relatives à leurs enfants, en...

L’obligation de démarches amiables avant un procès

 Tenter une démarche amiable avant d'engager un procès est une démarche quasi obligatoire imposée par loi sous peine d'irrecevabilité de la demande. 👉 la TMFPO : tentative de médiation familiale préalable obligatoire avant de saisir le juge aux affaires familiales si...

La procédure d’adoption

Ravie d'être intervenue aux Etats Généraux du droit de la famille 2024 organisés par le Conseil National des Barreaux où se sont inscrits près de 2000 avocats, pour leur expliquer les dernières réformes en matière d'adoption. La loi du 21 février 2022 a ouvert...

Il n’y a pas d’âge pour avoir un avocat

l'enfant a le droit d'être assisté par un avocat et a le droit de le choisir, même sans l'accord de ses parents les avocats protègent et défendent les droits et intérêts des enfants, de tous les enfants qu'ils soient victimes, auteurs ou témoins ⚠️l’avocat est celui...

La nouvelle audience de règlement amiable

L'audience de règlement amiable dite ARA entrée en vigueur depuis 1ier novembre 2023 quand à lieu cette audience❓👉 en cours de procès : un juge doit être déjà saisi👉 dans les litiges qui concernent des droits dont les parties ont la libre disposition 👉à la demande des...

Succession : distinguer cadeau et don manuel

les faits : de le leur vivant, les parents de Paul ont régulièrement donné de l’argent, fait des cadeaux  à son frère/sa sœur. ⚰️ ouverture de la succession, demande de Paul : il s’agit de donations déguisées qui doivent être rapportées au moment de la succession....

Droit et Handicap

Droit et Handicap : première édition à Bordeaux le 17 octobre 2023 Les Avocats, l'Ecole Nationale de la Magistrature et la Mairie de Bordeaux se sont associés pour organiser la première édition sur les droits des personnes qui souffrent d'un handicap : comprendre les...

Conjuguer secret médical et dénonciation de violences

Médecins et professionnels de santé arrêtez d’avoir peur de dénoncer les violences intrafamiliales. Comment concilier secret médical et obligation de signaler ? 👩‍⚕️👨🏻‍⚕️quel médecin n'a pas rencontré dans sa pratique professionnelle des enfants et des adultes...

avocat-specialiste

2, rue Jean Bonnardel - Immeuble le Topaze Bât B, 33140 VILLENAVE D'ORNON

121, cours d'Alsace et Lorraine, 33000 BORDEAUX

05 56 75 40 74

PRENDRE RDV

EN LIGNE

PREMIEr CONTACT

15 MINUTES GRATUITES